Laurent D’ANGELO, Technicien maintenance @BG Plastic

Team BG Plastic

BG Plastic est fondée en 2001. L’entreprise d’injection plastique se positionne très vite comme incontournable dans les secteurs de l’électrotechnique, de l’automobile, des pièces mécaniques et des loisirs. L’entreprise d’une trentaine de collaborateurs est certifiée ISO 9001 V2015, possède 19 presses à injecter allant de 50 jusqu’à 500 tonnes. BG Plastic dispose de ses propres ateliers : mécanique moule, montage, marquage et stockage.

Enfin, ils ont un bureau d’étude qui accompagne leurs clients.

Laurent d’Angelo y est technicien maintenance.

Son arrivée chez BG Plastic

Issu d’un bac+2 Génie mécanique et productique, Laurent est technicien maintenance depuis plus de 26 ans ! Pour lui, ce métier demande de la minutie, des connaissances techniques et un bon sens de l’observation. Si son travail lui confère beaucoup d’autonomie, Laurent a été rejoint par deux alternants qu’il forme et fait monter en compétences. Son but est de les rendre opérationnels sur les machines, ce qui lui fait aussi endosser le rôle de formateur. 

Les missions du technicien maintenance

En tant que tel, Laurent s’occupe de l’entretien des machines avec différentes interventions :

  • curatives : lorsque la machine présente des défauts de fonctionnement ou une panne franche, il intervient pour trouver la cause et la réparer.
  • préventives : ces maintenances sont prévues, il ne s’agit pas de pannes. Il s’agit d’arrêter la machine à un instant choisi pour l’entretenir.

En quoi ça consiste ?

La maintenance peut se présenter sous diverses formes :

  • Préventive systématique ou conditionnelle : prévention des dysfonctionnements par entretien régulier et résolutions de problèmes mineurs. A partir d’un certain nombre de critères/paramètres (âge machine, temps d’utilisation, degré d’usure, etc.), on va intervenir avant que la machine tombe en panne : changement de telle pièce au bout de x temps, de x utilisations, etc.
  • Curative et corrective : on répare ou on remplace l’élément défectueux.
  • Prédictive : cela se rapproche de la prédictive conditionnelle. On analyse les données pour prédire les pannes à venir.

Son principal outil

Pour ce faire, Laurent utilise la gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO) : c’est un outil informatique pour le suivi des interventions sur les machines, qu’elles soient préventives ou curatives. Cet applicatif lui permet de procéder à la gestion des pièces de rechanges et la création des gammes d’interventions, ou encore la création d’articles et enfin le lancement automatique des commandes de réapprovisionnement arrivées au minimum de stock.

Ses problématiques “préférées”

Rechercher une panne, c’est comme une enquête. Laurent joue les détectives ! De fait, après un temps de recherche de la panne, il est satisfait lorsqu’il résout le problème. Les questions d’usure des pièces font partie du travail, et la maintenance préventive serait le processus idéal. Toutefois, on ne peut tout prévoir et il ne peut pas se dédoubler…

Chaque chose en son temps !

Un collaborateur de terrain

Laurent d’Angelo est partout à la fois et est un élément indispensable de BG Plastic. Sans les techniciens, l’entreprise ne pourrait tourner ! Avec ses collaborateurs, il est là pour entretenir les machines qui servent si bien les clients et répondent à leurs exigences.

Un moment de nostalgie ?

Et s’il est partout à la fois, c’est parce que Laurent intervient aussi parfois sur les machines des clients de BG Plastic. Il garde le souvenir de la machine fabriquant des modules de bobine ABB (chez qui il a travaillé avant pendant 23 ans) . Un module de bobine est utilisé pour ouvrir à distance l’interrupteur auquel il est associé en appliquant une tension. Il s’agit d’un élément de connexion qui fonctionne avec des contacteurs. Il s’agit donc d’un boîtier plastique servant en électricité.

Le mot de la fin

Les nouvelles technologies facilitent la supervision de la production et des machines automatisées. Laurent leur préfère tout de même les machines de montage. Si l’Homme est toujours à la recherche de performance, il met à l’écart le côté humain et notamment dans les grosses sociétés.

J’apprécie de travailler chez BG Plastic, car on y garde un côté humain”.

 

 

Injection plastique : les grandes étapes

Injection plastique : les grandes étapes

D’abord, un peu de chronologie pas chronophage ! L’injection plastique : un concentré d’innovations L’injection plastique est l’aboutissement de siècles d’évolution des matières et de leur utilisation. Cela a commencé avec la cellulose puis s'est poursuivi avec le...

lire plus
Entretenir & réparer ses moules

Entretenir & réparer ses moules

Un moule c’est de la mécanique de précision. Pour faire de bonnes pièces, il faut un bon moule ! Et chaque détail a son importance. Injection plastique : le rôle du moule Le procédé de moulage par injection plastique est la transformation des granulés de matière...

lire plus